Victoria Ferrety

EQUIPO INVESTIGADOR
Background

Enseignant-chercheur à l’Université de Cadix où elle donne des cours de philologie française et poursuit des recherches en littérature avec un intérêt particulier pour la “fin-de-siècle”, les mythes et les symboles. Coordinatrice du Département d´Études françaises depuis 2019. Membre actif depuis 2017 du réseau international Lire en Europe Aujourd’hui, et de la Société des études romantiques et dix-neuviémistes (SERD). Membre actif depuis 2016 de MITEMA, integré dans le réseau international du CRI2I, UGR, et du GIR “Groupe de recherche reconnu” dans la réception de l´imaginaire japonais, UVa. Membre actif depuis 2015 du comité de coordination de Brachylogia-Espagne, Coordination Internationale des Recherches et des Études Brachylogiques» (CIREB – Paris). Intégrante du groupe de recherche depuis 2014 de HUM120 Literatura imagen y traducción, UCA. Co-éditrice des volumes “Les migrations entre Méditerranée et tierre promise”, 2019, “Conversation et nouvelle brachylogie, 2020, et “Conversations nº10”, La revue des études brachylogiques, 2020. Elle a publié de nombreux articles sur Jean Lorrain: “Salomé et la figure féminine sur Jean Lorrain”, “ Les paysages dans les Chroniques du Maghreb de Jean Lorrain”, “L ́odorographie et la couleur dans Heures d ´Afrique  de Jean Lorrain” , “ La tragi-comédie de l ́amour vénal chez Jean Lorrain” , “Le personnage féminin de Jean Lorrain, une identité en crise ?”, “Le masque dans La Princesse au Sabbat et La Princesse aux miroirs”, “L´inconscient de l´eau chez Jean Lorrain“, ainsi que divers articles sur Barbey d´Aurevilly. Elle s ́intéresse également à la littérature contemporaine “Quelques femmes et le surréalisme” ; “ Le discours amoureux brachylogique de Roland Barthes” ; Élisa Brune : Entre sciences et fictions”. Elle a écrit des articles sur Nina Bouraoui  “Le moi minimaliste dans Mes mauvaises pensées”, “L´alterité menaçante dans l´écriture de Nina Bouraoui”; “Fragmentation du désir et de l´altérité dans Nos baisers sont des adieux”.


“Paisajes artísticos, paisajes culturales: el paisaje hídrico andaluz (Granada, Málaga, Cádiz, s. XIX-XXI) en la frontera del conocimiento (PAISART- AGUA20)”

Con el título, “Paisajes artísticos, paisajes culturales: el paisaje hídrico andaluz  (Granada, Málaga, Cádiz, s. XIX-XXI) en la frontera del conocimiento” (P20-00353) pretendemos analizar paisajes artísticos y literarios andaluces en donde los componentes imaginarios y subjetivos en torno al agua nos permitan comprender el significado del paisaje como paisaje cultural y patrimonial


error: